Seniors : prévenir la dépression en traitant les pertes d’audition

Temps de lecture 2 min

Une étude menée par des chercheurs américains a démontré que les pertes auditives pouvaient accroître le risque de souffrir de dépression chez les seniors. Plus la perte est importante et plus le risque augmente. Prévenir la dépression passe donc par un traitement efficace de l’audition.

Cette large enquête a été dirigée par une équipe de chercheurs des universités de Columbia et George Washington, aux Etats-Unis. Ces scientifiques ont alors récolté les données de 5.239 adultes d’origine latino de plus de 50 ans, suivis dans le cadre de l’étude « Hispanic Community Health Study/Study of Latinos ».

Chaque participant a dû passer des tests audiométriques, qui mesurent les pertes d’audition. Les chercheurs, à partir de ces tests, ont réussi à dépister les symptômes de la dépression chez plusieurs individus.

Pour leurs recherches, ils ont pris en compte plusieurs facteurs, comme l’âge, le genre, la prise d’antidépresseurs, le fait de porter des prothèses auditives ou les maladies cardiovasculaires.

Dévoilés en ligne en décembre 2018, sur JAMA Otolaryngology-Head & Neck Surgery, les résultats ont prouvé que les participants qui avaient une faible perte d’audition étaient deux fois plus susceptibles de montrer des symptômes de dépression que ceux qui avaient une ouïe normale. De plus, les personnes qui connaissaient une importante perde auditive voyaient leur risque d’être atteints de dépression quadrupler.

« La plupart des gens après 70 ans enregistraient au moins une faible perte d’audition, cependant peu de personnes sont diagnostiquées, et encore moins traitées pour ce trouble », a précisé Justin S. Golub, l’auteur principal de l’étude. « Il est aisé de diagnostiquer et de traiter les pertes d’audition, et les traitements pourraient être encore plus importants s’ils permettent d’apaiser ou de prévenir la dépression. », ajoute-t-il.

Chez les adultes âgés, la perte d’audition en lien avec l’âge est la troisième maladie chronique la plus fréquente.

Quand la perte d’audition mène à l’isolation sociale

De précédentes études ont prouvé que la perte d’audition était liée à d’autres maladies, à l’image de la démence et des troubles cognitifs.

En effet, « il est compréhensible que la perte d’audition puisse contribuer aux symptômes dépressifs. Les personnes qui souffrent de mal entendre ont du mal à communiquer et ont tendance à plus s’isoler des autres, et l’isolation sociale peut mener à la dépression », explique le professeur Golub.

« Les individus plus âgés devraient de manière générale faire tester leur audition et considérer un traitement s’il est justifié », argumente-t-il.

Par ailleurs, le spécialiste a expliqué que les résultats pourraient s’appliquer à d’autres types de populations et pas uniquement aux Latinos.

Article rédigé le . Mis à jour le