Mode d’emploi pour trouver le sommeil

Temps de lecture 2 min

Pour s’endormir, rien de mieux qu’une routine du soir. Lecture, tisanes ou relaxation, tout est bon pour trouver le sommeil, selon le docteur Frédérique Aussert, médecin spécialiste des troubles du sommeil au sein du Réseau Morphée.

« Le but est de faire ami avec son lit et de mettre en place des habitudes qui visent à augmenter notre bien-être », souligne le docteur Frédérique Aussert.

Encore faut-il repérer ce qui nous fait du bien, car sur ce point, nous sommes inégaux. Globalement, les activités qui augmentent la température corporelle comme prendre un bain chaud ou faire du sport sont déconseillées 2 heures avant le coucher, mais si on en retire un bénéfice, inutile de s’en priver.

L’important est de jauger le bénéfice/risque et de s’écouter, explique la spécialiste. « Si vous ne pouvez faire du sport que le soir, alors faites-le. C’est toujours mieux que de ne pas en faire du tout. Vous saurez que, ce soir-là, vous vous coucherez un peu plus tard. »

Côté dîner, il peut être difficile de respecter la recommandation de finir son assiette deux heures avant d’aller au lit. Une fois rentré du travail, les enfants couchés et le repas préparé, l’horloge affiche facilement 21 h. Là encore, mieux vaut adopter un repas léger et digeste composé de protéines en petite quantité et de laitages qui favorisent la relaxation.

Le plus important : ne pas se mettre en dette de sommeil, en mettant en place des rythmes de sommeil régulier.

Moins de 6 heures de sommeil par nuit engendrent : problèmes de santé et affaiblissement du système immunitaire. Il faut donc tenir compte de son heure de lever et s’octroyer un minimum de 7 à 8 heures de sommeil.

Pour lâcher prise, plusieurs stratégies peuvent être mises en place : vaporiser de l’huile essentielle de lavande sur l’oreiller pour un effet sédatif.

Les tisanes à base de plantes, comme la passiflore et la valériane, sont connues pour favoriser le sommeil.

L’huile essentielle de camomille romaine peut amplifier les exercices de respiration en déposant quelques gouttes au coin des narines.

La verveine, l’Ylang-Ylang, la fleur de jasmin et d’oranger ont des effets anticogites.

Article rédigé le . Mis à jour le