Comment gère-t-on le stress ?

Temps de lecture 3 min

Aujourd’hui la définition la plus courante concernant le stress est : « un état de stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face (…). Les effets du stress ne sont pas uniquement de nature psychologique. Il affecte également la santé physique, le bien-être et la productivité de la personne qui y est soumise ».

Quelles sont les grandes causes du stress en entreprise ?

En milieu professionnel, différentes causes expliquent l’apparition du stress chez les salariés :

  • la quantité de travail trop importante et/ou lorsque le salarié est interrompu dans ses activités plusieurs fois dans la même journée
  • la diversité des tâches, les changements incessants, ce qui le contraint à s’adapter
  • la frustration concernant le salaire, le manque de reconnaissance
  • une ambiance dégradée liée à des incivilités, à du harcèlement moral/sexuel, à des violences…
  • un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle peu respecté 

Quelle sont les conséquences du stress ?

Ces différentes causes, sources de stress peuvent avoir des conséquences plus ou moins graves pour les individus et engendrer des troubles psychologiques comme l’anxiété, l’addiction, la dépression, le burn-out, le suicide ou la violence. Mais le stress peut également être à l’origine de maladies physiologiques comme les maladies cardio-vasculaires, les troubles musculo-squelettiques (TMS), les maladies de peau, diabète, ou encore certains cancers

Le stress a-t-il un coût ?

Une autre conséquence du stress en entreprise est économique. En effet, il provoque des arrêts maladies, une prise en charge médicale et des perturbations pour l’entreprise. L’INRS (Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles) a publié une étude qui permet d’évaluer, pour la première fois, le coût global du stress au travail sur une année. Celle-ci identifie un coût de 1,9 milliards d’euros pour les salariés (27,8 millions de personnes) exposés au moins 75 % de leur temps de travail au stress et de 3 milliards en prenant en compte les salariés exposés au moins 50 % de leur temps de travail au stress.

Existe-t-il des méthodes pour gérer son stress ?

Oui, différentes méthodes permettent de gérer ou de diminuer son stress. Parmi les bonnes pratiques, citons :

1/ La qualité des relations avec vos collègues
La création de relations plus personnelles facilite la confiance, favorise la collaboration et stimule l’entraide collective dans les moments difficiles, évitant ainsi l’isolement qui est une des causes principales de mal être dans nos entreprises aujourd’hui.

2/ Le rangement du bureau pour avoir les idées claires
Nous perdons en moyenne 5 à 10% de notre temps de travail à retrouver un dossier ou une information qui n’était pas nécessaire sur le moment et qui subitement, devient indispensable. Disciplinez-vous à ranger tous les documents d’un dossier dans une pochette dont la couleur change en fonction de la thématique. Le soir, laissez toujours un plateau de bureau vide. Lorsque vous reviendrez le lendemain, vous éviterez ainsi une bouffée de stress matinale.

3/ Rompre avec vos outils nomades en dehors du temps de travail
Sachez couper le contact en weekend ou le soir, une fois rentré chez vous. Dans la voiture ou dans les transports, éteignez votre téléphone portable. Allumez le deux fois maximum pendant le weekend si un dossier en cours est très urgent.

4/ Supprimer les alertes sonores
Tous les gadgets sonores sont inutiles et parasitent votre concentration qui est le meilleur allié de votre productivité intellectuelle. Lisez vos mails seulement trois à quatre fois par jour. Coupez les logiciels de chat ainsi que les flux RSS qui vous embarrassent d’informations non directement exploitables.

Article rédigé le . Mis à jour le