Canicule : comment réagir en cas d’épuisement ou d’insolation ?

Temps de lecture 3 min

Vous êtes du genre à ne pas vous laissez décourager par des fortes chaleurs ? Sachez que vous prenez un risque et pouvez souffrir d’un coup de chaud si vous restez dehors lors d’une canicule. Découvrez comment repérer les signes indicateurs d’une insolation ou d’un épuisement.

Un coup de chaleur c’est quoi ?

Lorsque l’organisme n’arrive pas à compenser l’élévation de sa température et à se refroidir suffisamment, on appelle cela un coup de chaleur ou coup de chaud. Lors de chaleurs extrêmes, la température corporelle augmente rapidement. Les organes vitaux et le cerveau peuvent alors être endommagés. Pour éviter les coups de chaud en période de canicule, la transpiration joue un rôle primordial : elle sert de climatisation au corps. Toutefois, en cas de canicule, transpirer peut s’avérer insuffisant pour réguler la température du corps.

Quand on pense au coup de chaleur, on pense forcément à l’insolation. Elle peut provoquer la mort ou des handicaps permanents si un traitement d’urgence n’est pas administré. La chaleur peut aussi engendrer de l’épuisement. C’est une forme moins grave du coup de chaleur. L’épuisement peut se développer après quelques jours seulement d’exposition à une chaleur extrême et ce, sans hydratation suffisante.

Comment reconnaître un épuisement dû à la chaleur ?

Pour identifier un épuisement dû à la chaleur, plusieurs signes doivent vous alerter. Attention toutefois, car ils diffèrent d’une personne à une autre. Soyez prudents si vous souffrez de :

  • Crampes musculaires,
  • Étourdissements,
  • Évanouissement,
  • Faiblesse,
  • Fatigue,
  • Maux de tête,
  • Nausées,
  • Vomissements,
  • Transpiration abondante.

De plus, si votre peau est froide et humide, votre pouls rapide ou faible, votre respiration rapide et courte, ou encore, si vous êtes pâle, consultez un médecin.

Comment prendre en charge une personne qui souffre d’épuisement dû à la chaleur ?

Tout d’abord, vous devez emmener la personne s’allonger dans une pièce plus fraîche ou dans une zone située à l’ombre. Ensuite, vous devez essayer de rafraîchir rapidement la personne. Pour cela vous pouvez :

  • Desserrer ses vêtements,
  • Faire couler un bain d’eau froide ou une douche froide,
  • Appliquer des éponges ou des serviettes fraîches,
  • Envelopper la personne dans un drap frais et humide (si l’humidité est basse),
  • Ventiler la personne énergiquement.

Donnez de l’eau à petites gorgées (surtout pas d’alcool) et surveillez la température corporelle de la personne régulièrement.

Poursuivez ces efforts de rafraîchissement jusqu’à ce que la température corporelle du sujet redescende sous les 39°C.

Comment reconnaître une insolation ?

Une insolation est reconnaissable à plusieurs symptômes :

  •  Confusion mentale,
  • Convulsions,
  • Difficulté à articuler,
  • Étourdissements,
  • Maux de tête violents (élancements),
  • Nausées,
  • Peau rouge, chaude et sèche, sans transpiration,
  • Perte de conscience (coma),
  • Pouls rapide et fort,
  • Température corporelle extrêmement haute (au-dessus de 39,5°C).

Comment réagir si vous pensez que quelqu’un souffre d’une insolation ?

Vous devez composer le 15 immédiatement car il s’agit d’une urgence médicale. En premier lieu, transportez la personne dans un environnement plus frais et réduisez sa température corporelle avec des linges froids, voire même avec un bain froid. Surtout, ne lui donnez aucun liquide à boire.

Article rédigé le . Mis à jour le