Prevention

Perdre du poids : comment trouver le bon régime qui vous convient ?

Vous l’avez bien remarqué : ce ne sont pas les régimes qui manquent. Il en sort chaque mois un nouveau et particulièrement entre les mois de février et de juin. Le spectre du maillot de bain est omniprésent, particulièrement dans l’esprit des femmes.

La vraie question est la suivante : comment perdre rapidement quelques kilos sans abîmer sa santé, sans carences et sans les reprendre. Le vrai challenge est là car si 90 % des régimes sont efficaces pour perdre rapidement du poids, ils ne sont plus que 20 % quand il s’agit de ne plus les reprendre et de s’en sortir en pleine forme.

Voici donc les recettes du succès :

1. Tout d’abord comprendre pourquoi on prend du poids. Cette première étape est importante car à chaque cause correspond une solution différente. C’est une garantie importante de succès.

a. Par exemple, si vous prenez du poids parce que vous êtes trop sédentaire alors que par ailleurs vous mangez sainement, la solution ne repose pas sur la pratique d’un régime mais sur l’augmentation de votre niveau d’activité physique.
b. Autre exemple : vous mangez bien et équilibré mais vous adorez boire en apéritif et au dîner 2 à 3 verres de bon vin rouge. Sachez que cela vous apporte entre 300 et 500 kcal soit 50 à 70 % des calories de votre dîner (indépendamment du fait qu’il faille boire avec modération). Le simple fait de diminuer voire de supprimer l’alcool, vous fera maigrir !

Néanmoins, le plus souvent, il est un fait qu’un bon rééquilibrage alimentaire est nécessaire et que le simple fait de contrôler les excès de gras et de sucre permet de perdre quelques kilos, en y associant un minimum d’activité physique.

2. Etre vraiment motivé(e).
Cela peut paraître évident mais beaucoup de personnes pensent que maigrir est facile et qu’en une ou deux semaines, l’affaire doit être entendue. Ces personnes ont une motivation souvent volatile et risquent d’être déçues quand elles n’obtiennent pas les résultats escomptés (perdre 1 à 2 kilos par semaine). Pour maigrir efficacement, il faut maigrir lentement mais sûrement et pour tenir dans le temps la motivation est essentielle. Les fondements de votre motivation vous appartiennent mais ensuite, il ne tient qu’à nous médecins et autres professionnels de santé de vous aider à l’entretenir en vous voyant régulièrement et en vous encourageant. L’union fait la force !

3. Etre réaliste quant aux objectifs.
Vouloir peser 56 kilos (le poids d’adolescente que l’on était) quand on a 50 ans et que l’on pèse 70 kilos est un peu irréaliste. En revanche, viser un poids de 62-63 kilos et perdre si 7 à 8 kilos en 4 à 6 mois est beaucoup plus réaliste et réalisable.
En effet, plus vous voulez maigrir vite et beaucoup, plus vous perdrez du muscle et changerez vos métabolismes pour les faire fonctionner à l’économie. En revanche, maigrir en douceur attaque surtout votre graisse (et non vos muscles) et ne modifie pas vos métabolismes. Il faut donc de la patience, de la raison et se fixer des objectifs réalisables sur le court terme. Etape par étape.

4. Vous donner toutes les chances de réussir, en vous connaissant bien.
Vous savez ce qui vous plait, ce dont vous avez besoin, ce que vous ne supportez pas … Chacun a ses habitudes et c’est pour cela que trouver un régime médiatisé qui vous convienne durablement est difficile. Si vous n’aimez pas la viande et les laitages, il est inutile de vous lancer dans un régime hyperprotéiné, si vous êtes gourmande et aimez manger régulièrement (à la limite du grignotage), inutile de vous lancer dans les régimes qui proposent de suivre une ou deux journées de jeûne par semaine, si vous avez besoin de manger un peu de tout parce que vous êtes gourmande et que vous tenez aux petits carrés du chocolat du soir après le dîner, oubliez les régimes sévères à moins de 1000 kcal par jour qui vous affament et vous carencent, car vous ne tiendriez pas 3 jours.


En somme pour maigrir efficacement, durablement et sans carences, il faut :

- Une alimentation qui ne vous coupe pas trop de vos habitudes et dans laquelle vous vous reconnaissez, sans pour autant être dans l’anarchie alimentaire. Respectez les 3 repas par jour en mangeant un peu de tout mais en diminuant au moins de moitié les excès de gras et de sucre (et d’alcool) que vous aurez identifié.

- Un encadrement et des facteurs de motivation qui vous soutiennent : ce peut être votre médecin ou nutritionniste que vous voyez très régulièrement, des réunions régulières avec un organisme d’aide à la perte de poids, des points téléphoniques hebdomadaires avec une nutritionniste, à vous de choisir ce qui vous convient le mieux, le moins efficace étant de rester seul(e) avec son livre ou ses conseils (à moins d’avoir une volonté d’acier).

- Ne négligez pas les petits moyens supplémentaires qui peuvent vous aider psychologiquement et physiologiquement : la crème du soir en massage sur les cuisses pour lutter contre la cellulite, les compléments alimentaires à base de vitamines et oligoéléments pour le tonus et la vitalité, éventuellement des petits coupe faim naturels à base de gomme de guar si vous avez souvent très faim entre les repas, un substitut de repas 1 à 2 fois par jour pour encadrer vos repas si vous voulez être sûre de ne pas dépasser 1200 ou 1500 kcal par jour, des programmes de plats équilibrés et contrôlés en calories livrés à votre domicile si vous n’avez pas le courage de cuisiner ou que vous tournez en rond dans les plats que vous vous préparez ; ce peut être une bonne aide au début.

- Bougez, bougez, bougez ! Il est difficile de maigrir uniquement par l’alimentation. Brûlez des calories, régulièrement et à votre rythme. Trouvez ce qui vous convient le mieux : de la marche active tous les jours, la salle de sport de l’entreprise dans laquelle vous travaillez, les escaliers de votre immeuble plutôt que l’ascenseur, le vélo d’appartement devant votre film du soir … À vous de choisir, mais soyez dans la régularité : une fois par semaine ne sert pas à grand chose.


En somme, trouvez votre voie sur la base de conseils de bon sens et de variété alimentaire. C’est la seule manière d’avoir plaisir à le faire durablement et sans avoir l’impression de suivre un régime.






Article écrit par le Dr Laurence Plumey

Médecin nutritionniste et consultant pour Mutuelle Bleue
dans le cadre du programme « Passeport pour la santé ».


dossiers et actus prévention

Quels types de sports privilégier quand il fait chaud ?

Faire du sport en été sans craindre le coup de chaleur, c’est possible ! Mutuelle Bleue vous...


Information importante aux adhérents de Mutuelle Bleue

Fidèle à ses valeurs de solidarité et d’entraide, Mutuelle Bleue a débloqué un budget...


3 recettes healthy à faire au barbecue

Faire un barbecue et manger sain, c’est possible ! Mutuelle Bleue vous donne 3 idées de recettes...


Comment bien réussir son déconfinement.

1. Question sécurité. Le fait de pouvoir sortir à nouveau ne doit pas faire oublier les gestes...


Manger sain et de saison : le cake à la banane

Vous avez eu un début de journée chargé et vous avez besoin d’une pause gourmande mais...