Prevention

Les 10 bonnes raisons d’avoir une année 2014 active voire sportive !

Le sport ou tout simplement une activité physique, c’est bon pour la santé, comme vous le savez ! Pourtant beaucoup trop de Français restent sédentaires. Pourquoi un tel paradoxe ?  Manque de temps, manque d’envie ou manque de motivation ?

Mutuelle Bleue - Année sportive

A chacun de faire le point sur ses vraies raisons de « résistance » à l’augmentation de son niveau d’activité physique et si le fait d’en savoir encore davantage peut vous aider à y voir plus clair, voici 10 points essentiels qui donnent du courage et de la motivation !

Quand on ne bouge pas assez, le corps change. Voici comment et pourquoi :

1. En effet, peu à peu les muscles s’atrophient et la masse grasse se développe.
Vous préféreriez sûrement l’inverse, n’est-ce pas ? Et pourtant, les données physiologiques sont là. En un an de sédentarité, vous pouvez perdre 2 kilos de muscles et prendre 3 kilos de graisse. La balance n’accuse la prise que d’un kilo, et pourtant votre corps a beaucoup changé (dans le mauvais sens). D’ailleurs, vous le sentez bien : votre ventre et vos cuisses se ramollissent, en même temps qu’ils prennent des formes !

2. Le cœur se fatigue beaucoup plus vite et a tendance à s’atrophier.

N’oubliez pas que le cœur est un muscle. Si vous l’habituez à de faibles efforts, il est peu musclé et s’affole pour le moindre effort. Ses contractions sont peu efficaces et il bat très vite dès que vous montez quelques marches. Vous vous sentez essoufflé(e) car l’oxygène n’arrive pas assez vite à vos cellules.

3. Vous développez plus facilement ce que l’on appelle de l’insulino résistance, cause de bien des maladies.
En temps normal, en ayant une bonne masse musculaire, vos muscles captent bien le glucose qui est leur principal carburant. Quand votre masse musculaire baisse et n’est pas entretenue, vos muscles captent moins bien le glucose et développent une résistance à l’insuline (l’hormone qui fait rentrer le glucose dans les cellules). Cette insulino résistance est la cause de bien des problèmes de santé : elle augmente le risque de diabète, d’élévation du taux de mauvais cholestérol et d’hypertension artérielle. Il se passe la même chose quand on est en surpoids. Ainsi une personne mince mais sédentaire risque d’avoir les mêmes complications qu’une personne obèse !

4. Vous augmentez votre risque de prise de poids.
Quand vous marchez 1 heure d’un pas vif, vous dépensez environ 300 kcal. Si vous ne faites pas d’efforts musculaires vous stockez ces calories, surtout si vous ne diminuez pas d’autant votre consommation de calories. Voilà pourquoi la sédentarité conduit au surpoids, à moins d’avoir un appétit de moineau, ce qui n’est pas mieux car il conduit aux carences.


A contrario, bouger fait du bien à la santé et voilà comment :

5. Toutes les études épidémiologiques sont d’accord un ce point :
les populations qui sont actives, qui pratiquent régulièrement des activités physiques et qui, de plus, mangent suffisamment de fruits et de légumes, sont celles qui ont le moins de maladies cardio-vasculaires et de cancers. Il est indéniable que bouger est bon pour la santé !

6. Les mécanismes impliqués sont les suivants :
l’augmentation de la masse musculaire augmente le taux de bon cholestérol, contribue à abaisser une tension artérielle excessive, un taux de mauvais cholestérol ou une glycémie un peu trop élevés … et fait fondre le tissu adipeux ! Par ailleurs, être actif ou sportif muscle le cœur, régule la fréquence respiratoire et améliore l’irrigation de tous les organes (dont le cerveau). Il se pourrait même que l’activité physique diminue le risque de développer la maladie d’Alzheimer. En somme, il n’y a que des avantages !


A chacun donc de trouver le rythme et la nature des activités physiques qui lui convient.

7. Si vous n’aimez pas le sport, ne pensez pas pour autant que tout est perdu.
Marcher tous les jours d’un pas vif et au moins 30 mn provoque autant de bienfaits pour le corps que la pratique d’un sport. Ce qui compte ce n’est pas l’intensité, c’es la régularité !

8. L’idéal est de combiner l’endurance et la force musculaire.
Faites de l’endurance en pratiquant au moins 3 à 4 fois par semaine de la marche, du vélo, de la natation…Variez les plaisirs.  Pour la force musculaire, travaillez vos biceps, vos abdominaux et vos muscles des cuisses par des exercices simples avec des élastiques, des petites haltères et un bon tapis mousse (10 à 15 mn par jour suffisent, le matin ou le soir). A vous de voir si vous êtes du genre à aimer le faire seul, ou si vous avez besoin d’être encadré(e) ou stimulé(e) dans une salle de gym. A chacun son tempérament.

9. Marchez le plus souvent possible dans la journée (pour aller au travail et en revenir, pour aller chercher le pain …).
Le métro parisien est très efficace pour marcher et monter-descendre les escaliers, surtout quand les correspondances sont longues. Ne prenez votre voiture que si vraiment elle est nécessaire. Retrouvez le goût et la liberté de marcher !

10. Ne vous découragez pas si vous vous sentez rapidement fatigué(e).
Sans entraînement, c’est normal. D’ailleurs, si vous êtes décidé(e) à reprendre une activité sportive et que vous avez plus de 50 ans (dont 20 ans de sédentarité !), faites d’abord un petit bilan santé avant et parlez-en à votre médecin. Dans tous les cas, allez-y progressivement : pas d’efforts brutaux, intenses et prolongés si vous n’avez pas d’entraînement !



En conclusion, lutter contre la sédentarité est le plus important. Etre sédentaire, c’est rester au moins 8 heures par jour, assis(e). C’est aussi mauvais pour la santé que de fumer un paquet de cigarettes par jour, être obèse ou avoir un taux de mauvais cholestérol beaucoup trop élevé. Cet ennemi sournois dans lequel chacun peut se complaire, par paresse, est un ennemi du cœur et du cerveau !

Si la pratique d’une activité physique régulière est souvent un peu difficile à ses débuts, tenez bon. Vous verrez que vous y prendrez plaisir et que peut être vous vous direz même un jour : « Comment ai-je pu rester si longtemps sédentaire ! ». Ce jour là, vous aurez vraiment eu le déclic salvateur !







Dossier écrit par le Dr Laurence Plumey

Médecin nutritionniste et consultant pour Mutuelle Bleue
dans le cadre du programme « Passeport pour la santé ».




dossiers et actus prévention

Quels types de sports privilégier quand il fait chaud ?

Faire du sport en été sans craindre le coup de chaleur, c’est possible ! Mutuelle Bleue vous...


Information importante aux adhérents de Mutuelle Bleue

Fidèle à ses valeurs de solidarité et d’entraide, Mutuelle Bleue a débloqué un budget...


3 recettes healthy à faire au barbecue

Faire un barbecue et manger sain, c’est possible ! Mutuelle Bleue vous donne 3 idées de recettes...


Comment bien réussir son déconfinement.

1. Question sécurité. Le fait de pouvoir sortir à nouveau ne doit pas faire oublier les gestes...


Manger sain et de saison : le cake à la banane

Vous avez eu un début de journée chargé et vous avez besoin d’une pause gourmande mais...