Prevention

Comment bien réussir son déconfinement.

Rester confiné(e) n’est pas naturel et a engendré chez certaines personnes le changement de nombreuses habitudes. Pour certaines, ce fût malgré tout salutaire car elles ont retrouvé un rythme de vie plus calme les obligeant à faire une pause sur leur vie, leurs objectifs, leur équilibre personnel, les autres, leurs proches – les incitant aussi à prendre le temps de manger mieux, plus sainement – et à dormir davantage. Pour d’autres, ce fût le contraire avec les problèmes éventuels de travail posté, de chômage partiel ou total, des problèmes relationnels avec le conjoint, une famille nombreuse pas toujours facile à occuper et à contenter … Bref, une période étrange que chacun aura vécu à sa façon, pour le bien comme pour le moins bien.

Quoiqu’il en soit, et comme nous finirons bien par gagner contre ce virus, nous allons commencer progressivement à reprendre la vie d’avant, si toutefois elle peut vraiment être la même. Gageons que cette expérience nous aura appris à mieux nous occuper de nous et des autres – et à changer nos comportements.

Toutefois, cela ne se fera pas du jour au lendemain. Il faudra les anticiper, tant sur le plan de l’alimentation, que du sommeil et de l’activité physique – ainsi que de la sécurité de soi et des autres. Car le virus est encore là et ce n’est pas le moment de baisser la garde. 

Bandeau dé-confinement

1. Question sécurité.

Le fait de pouvoir sortir à nouveau ne doit pas faire oublier les gestes barrière. En effet, il y aura encore des personnes contagieuses que nous pouvons être amenés à croiser, en faisant les courses, dans les transports en commun ou au travail. Elles ne le savent pas elle-même et c’est bien là le danger. Il faut donc continuer de se croiser et de se parler à plus d’un mètre de distance – de ne pas se serrer la main ni de s’embrasser (même si on en a très envie, tout à la joie de retrouver ses collègues ou ami(e)s) – de mettre un masque dans les transports en commun et au bureau lors des réunions de travail ou en espace confiné tout en respectant les distances de sécurité. Il faut continuer de se laver les mains plusieurs fois par jour à l’eau savonneuse et au gel hydro alcoolique. Nettoyer régulièrement son portable et son clavier avec une lingette imprégnée de gel hydro alcoolique. Apprendre à ne pas toucher son visage et encore moins de se frotter les yeux et le nez, sans s’être lavé les mains auparavant. Nettoyer régulièrement son bureau avec une lingette alcoolisée. Bien laver les aliments avant de les manger. Si l’on a des doutes avec des vêtements éventuellement exposés à des postillons ou à des contacts à risque, les mettre en machine lavage 65°C (ce virus est résistant à la chaleur).

2. Côté vie sociale et voyages.

Il faudra encore réfréner son envie de participer à des événements collectifs, à supposer qu’ils soient autorisés. Certes la vie sociale et économique doit se relancer peu à peu, mais chacun doit prendre ses responsabilités, tant pour lui que pour les autres. Si vous prenez l’avion, mettez nécessairement un masque à l’aéroport et respectez les distances de sécurité dans l’espace commun mais aussi devant le tapis des bagages. Dans l’avion, nettoyez avec votre gel alcoolique la tablette sur laquelle vous poserez votre plateau, ainsi que vos accoudoirs. Mettez votre masque quand vous passez dans le couloir de l’avion, et lors de l’entrée et la sortie de l’avion. Quant aux soirées entre amis, limitez encore le nombre – et surtout pas de grande fêtes pour « arroser » la fin des ennuis. 

3. Question Alimentation.

Pour certains, cette période aura été l’occasion de redécouvrir le plaisir de prendre le temps de déjeuner et d’en faire un vrai repas – ainsi que de commencer la journée avec un bon petit déjeuner. En somme, des habitudes saines que l’on pouvait avoir perdues, emporté(e) par le rythme du travail, des départs précipités le matin et des déjeuners qui n’en sont pas pour cause de travail à faire ou de réunions à tenir … Il faudra donc essayer de garder ce rythme car il est tout bénéfice pour la Santé, et vous le sentez bien. Si vous reprenez le travail progressivement, attachez-vous à bien manger le matin pour ne pas grignoter en matinée, avec un peu de pain ou de céréales, un laitage et un fruit ou un jus de fruit, accompagnés bien sûr de thé ou de café, toujours réconfortants. Au déjeuner, fini les sandwich – et vive le plat principal de viande, poisson ou œufs avec légumes et féculents, pain avec fromage ou laitage et un bon fruit de saison. De quoi affronter sereinement l’après-midi, sans la grosse fringale de 17h qui pousse à terminer la boîte de biscuits. Un fruit et quelques amandes suffiront. Quant au dîner, il sera sain, léger et équilibré. Ceux qui ont pris du poids, ont bien vu que manger copieusement, gras et sucré le soir est le meilleur moyen de grossir. Donc, on mange bon mais léger, riche en légumes, laitage et fruit. On évite les plats en sauce, le vin-pain-fromage-charcuterie, et les desserts sucrés. Manger gourmand ne doit plus être synonyme de manger calorique !

4. Question rythme de vie et sommeil.

Bien dormir et suffisamment est essentiel à la santé de chacun et même aux capacités de défense immunitaire. Les personnes qui ne dorment pas assez sont, en effet, plus fragiles que les autres. Tout adulte doit avoir une durée de sommeil oscillant entre 7 et 8 heures de sommeil par nuit. Il existe bien sûr des petits dormeurs mais idéalement il faudrait se coucher avant minuit (vers 23h) si on doit se lever vers 7h du matin. Pour un sommeil récupérateur, ne pas exposer ses yeux et son cerveau à la lumière bleue excitante des écrans d’ordinateur et de téléphone portable – pendant au moins une heure avant d’aller se coucher. Ne pas travailler après le dîner. Un dîner léger est bien plus propice à une bonne qualité de sommeil qu’un dîner lourd et gras. Pour bien resynchroniser votre cerveau à de nouveaux horaires de travail, prenez vous y au moins une semaine avant. Réapprenez à vous coucher plus tôt si vous aviez pris l’habitude de vous coucher très tard et de vous lever tard. 

5. Question activité physique.

Le corps a besoin de se dépenser, d’une part pour faire travailler le cœur et les articulations – d’autre part pour mieux oxygéner les cellules et brûler des calories (une bonne idée pour reperdre les éventuels kilos du confinement) et enfin pour améliorer son mental et mieux gérer son stress. Respirer, bouger, sortir, être en mouvement, tout le monde en rêve après ce confinement. L’occasion de redécouvrir le bonheur de marcher (pour aller chercher son pain), de respirer le bon air à pleins poumons en marchant d’un pas vif ou en courant, de faire du vélo, de retourner dans les parcs ou les forêts pour profiter aussi du réveil printanier de la nature, des couleurs, des odeurs … et ceci sans limite de temps ni d’attestation à fournir. Le bonheur retrouvé – ou à découvrir. Bref, sentez-vous vivre dans le mouvement et la contemplation. 

En conclusion, il n’est rien de mieux que d’avoir été privé de quelque chose pour en avoir encore plus envie ensuite et d’en redécouvrir toutes les qualités. Voyons donc le bon côté des choses et redécouvrons la nécessité de prendre soin de soi et des autres, à commencer par la qualité de notre sommeil, l’équilibre de notre alimentation, la régularité de notre activité physique (notre corps est fait pour bouger) et le maintien du lien social et affectif – tout en continuant de respecter les règles d’hygiène et de sécurité, à plus ou moins long terme. Cette bataille nous aura appris tout cela !

 

Dr Laurence Plumey. Médecin Nutritionniste.
Auteur de « Le monde merveilleux du gras. Tout sur ces rondeurs qui nous habitent », Editions Eyrolles, mars 2020. 


dossiers et actus prévention

Quels types de sports privilégier quand il fait chaud ?

Faire du sport en été sans craindre le coup de chaleur, c’est possible ! Mutuelle Bleue vous...


Information importante aux adhérents de Mutuelle Bleue

Fidèle à ses valeurs de solidarité et d’entraide, Mutuelle Bleue a débloqué un budget...


3 recettes healthy à faire au barbecue

Faire un barbecue et manger sain, c’est possible ! Mutuelle Bleue vous donne 3 idées de recettes...


Comment s’alimenter en période de confinement : « Il faut manger gourmand, léger et surtout très utile »

Alors, comment faire pour ne pas prendre trop de poids … « Tout d’abord, en agissant sur...


Manger sain et de saison : le cake à la banane

Vous avez eu un début de journée chargé et vous avez besoin d’une pause gourmande mais...