Prevention

Chaleurs de l’été et nourrisson : attention !


L’été est la saison où l’on profite enfin du beau temps et de la chaleur réconfortante du soleil, mais c’est aussi une période délicate pour les bébés et très jeunes enfants car ils ont souvent chaud et peuvent très vite se déshydrater. Voici comment faire pour éviter d’en arriver là et passer de bonnes vacances avec son enfant.

dossier_aout_bandeau


Le bébé est particulièrement exposé aux pertes d’eau élevées

 Le nourrisson est très sensible à la chaleur et exposé au risque de déshydratation et ce pour plusieurs raisons :

  • l’eau représente plus de 70% du poids de son corps. En somme, l’organisme d’un bébé de 6 kilos contient un peu plus de 4 litres d’eau,
  • il a une surface corporelle importante avec des pertes d’eau par évaporation cutanée élevées,
  • il concentre peu ses urines pour compenser ses pertes d’eau cutanées,
  • il est dépendant de son entourage et ne peut exprimer sa soif que par des pleurs, souvent mal interprétés.



Il a pratiquement les mêmes besoins en eau qu’un adulte
En temps normal, un nourrisson a besoin de près d’un litre de liquide par jour :

  • de la naissance à 6 mois, cette quantité lui est fournie par le lait de sa mère ou par le lait infantile 1er âge, à raison de 800 ml à un litre par jour,
  • à partir de l’âge de 6 mois et au moment de la diversification alimentaire, la quantité de lait 2ème âge est plus basse (500 ml par jour) et doit donc être complétée par 500 ml d’eau par jour,
  • ceci restera valable chez le très jeune enfant, au delà d’un an : chaque jour, il doit boire idéalement 500 ml de lait pour assurer son besoin en calcium et 500 ml d’eau pour son hydratation. 


Nous ne sommes pas loin des besoins d’un adulte : 1,5 litre de boissons par jour, essentiellement sous forme d’eau.


En période de grandes chaleurs, le besoin en eau augmente
Il faut augmenter de 500 ml par jour les besoins en eau du bébé et du très jeune enfant soit au total environ 1,5 litre de liquide par jour, dont 500 ml de lait et un litre d’eau.

Si le besoin en eau n’est pas assuré, le très jeune enfant risque rapidement la déshydratation : il faut la dépister et la traiter rapidement car elle peut avoir des effets néfastes.


Laurence Plumey répond à vos questions

J’allaite mon enfant au sein : comment savoir si je dois lui donner à boire en plus des tétées ?
Si votre enfant pleure entre les tétées, qu’il a de la fièvre ou des diarrhées, et qu’il fait chaud, donnez lui un biberon d’eau. S’il a soif, il le boira.

Un autre bon critère : la couche sèche. Si vous l’avez changée il y a plus de deux heures et qu’elle est encore sèche, c’est qu’il manque d’eau.


A partir de quand je dois m’inquiéter et penser que mon enfant ne boit pas assez ?
Tout d’abord, vous pouvez vous en douter car vous voyez qu’il ne boit pas plus d’un demi litre de liquide par jour (lait et eau). Ensuite,vous constatez que son comportement a changé : il pleure, il est plus nerveux que d’habitude ou au contraire apathique, il est chaud, son regard est cerné, les fontanelles (à la surface du crâne) sont enfoncées et il perd du poids.

Il ne faut plus attendre, vous devez absolument le faire  examiner par un médecin. Il déclenchera un protocole efficace de réhydratation, avec de l’eau et des solutés que l’on achète spécialement en pharmacie (les SRO = Solutés de Réhydratation Orale) et qui lui apporteront également des minéraux et des oligoéléments, perdus par la sueur (ou les selles, en cas de diarrhées).

Attention, un enfant se déshydrate très vite.


Est ce qu’on peut donner de l’eau du robinet à boire à un bébé ?
Oui à cond ition qu’elle soit adaptée à ses besoins et contraintes, c’est à dire pauvre en nitrates, en fluor et faiblement minéralisée. Pour le savoir, demandez la composition de l’eau du robinet à votre Mairie.


Si je suis à l’Etranger, quel type d’eau je dois lui donner ?
Il faut lui donner une eau en bouteille capsulée, et en choisissant une eau très faiblement minéralisée (sur l’étiquette, le résidu sec doit être inférieur à 1500 mg/litre).


Comment, en pratique, donner suffisamment d’eau à son bébé ?
Il sait très bien ce dont il a besoin : il boira s’il a soif et refusera votre biberon ou verre d’eau, s’il n’a plus soif. En revanche, tout ce que vous avez à faire, c’est de lui proposer souvent à boire, entre les tétées, les biberons de lait ou entre les petits repas.

Par exemple, dans la matinée, proposez lui un petit biberon d’eau, puis au déjeuner, dans l’après midi, et enfin au dîner. Ne l’obligez pas à le terminer. Pensez à jetez l’eau qui reste dans le biberon.


Il préfère boire de l’eau sucrée, dois-je lui mettre un peu de sirop dans son eau pour qu’il boive plus ?
Il ne faut pas habituer l’enfant à boire sucré, car il s’éloignera de l’eau progressivement, la trouvant bien fade. Par ailleurs,en faisant cela, vous augmentez les apports de calories inutiles (sources de surpoids) et de caries dentaires. C’est donc vraiment à ne pas faire.


En dehors de l’eau, que peut-on donner comme autre boisson ?
L’eau est vraiment la boisson de référence car elle est la plus hydratante et la plus désaltérante (quand elle est bien fraîche). Elle n’apporte pas de calories et n’a pas d’effets secondaires désagréables sur l’organisme. C’est une boisson parfaite.

Vous pouvez également donner à votre bébé un peu de jus de fruits pour lui faire découvrir de nouveaux goûts : pressés par vos soins, ou en bouteilles (il n’y a pas de sucre ajouté dans les 100% pur jus). Un petit verre de jus dans la journée suffit amplement.

Ne pas donner de sodas à un nourrisson, ni d’eau aromatisée sucrée, ni de café ou de thé (la caféine est très vite excitante chez un très jeune enfant). En revanche, vous pouvez aussi penser aux soupes froides (de type gaspacho) servies au repas.


Pourquoi faut-il donner une eau pauvre en minéraux, alors que ses besoins sont importants à couvrir ?
Parce qu’il y a déjà tous les minéraux et oligoéléments dans le lait qu’il boit. En rajouter avec l’eau serait mettre l’enfant en situation d’excès car ses reins ne savent pas encore s’adapter au surdosage en favorisant leur élimination. Tous  ces  minéraux en trop risquent donc de s’accumuler dans le sang et de déclencher des effets indésirables.

Parfois certaines eaux aux vertus laxatives et richement minéralisées sont prescrites en cas de constipation du nourrisson et du jeune enfant, mais elles le sont pendant un temps limité, à de faibles doses et sous contrôle médical.


Que faire pour protéger au mieux mon enfant de la chaleur ?

  • ne pas l’exposer au soleil,
  • ne jamais le laisser seul dans une voiture, même quelques minutes,
  • le couvrir d’un petit chapeau et de petits vêtements très légers et amples,
  • le faire dormir l’après midi dans une pièce aérée et fraîche,
  • ne pas le sortir entre 11 h et 17 h quand il fait vraiment très chaud,
  • lors de la promenade, emmenez avec vous de l’eau fraîche,
  • le rafraîchir régulièrement avec vos mains mouillées,
  • ne pas lui donner à boire l’eau des fontaines publiques mais votre eau en bouteille.


Soyez à l’écoute de votre enfant, proposez lui toujours de l’eau à boire entre les tétées, biberons ou repas, surtout quand il fait chaud (ou en cas de fièvre ou de diarrhées). Si son comportement change et qu’il urine peu, consultez vite un médecin car le très jeune enfant se déshydrate vite. Enfin, prévenez ce type de situation, en protégeant également votre enfant de la chaleur. Tout le monde passera ainsi de bonnes vacances !








Dossier écrit par le Dr Laurence Plumey

Médecin nutritionniste et consultant pour Mutuelle Bleue
dans le cadre du programme « Passeport pour la santé ».


dossiers et actus prévention

6 idées reçues sur la mémoire et la concentration

Comment booster votre mémoire et votre concentration ? Pour démêler le vrai du faux et appliquer...


Prévenir les cancers au féminin

  Cancer du sein : ne passez pas à côté du dépistage ! Le cancer du sein, n’ayez pas peur d’en...


Infarctus chez la femme : 4 conseils pour protéger votre cœur

Une étude menée en 2015 par l’association Ajila a démontré que les femmes étaient mal informées...


Médecine, faut-il tout prédire ?

Le génome et sa nature Au cœur de chacune de nos cellules, nous avons un noyau dans lequel se...


Faire la sieste en été : 5 raisons de s’y mettre !

Que ce soit dans votre jardin, installé dans un hamac, au bord de la plage ou dans votre lit,...