Prevention

Alimentation : comment se faire du bien tout en se régalant ?

Manger est un acte de bonheur. Pourtant, trop souvent les médias véhiculent des messages angoissants. Au nom de la minceur et de la santé, il ne faudrait plus rien manger de bon.

mutuelle_bleue_dossier_prevention_alimentation_et_sante_bandeau

Tout ce qui est gras et sucré devrait être banni sans oublier les discours radicaux qui voudraient faire croire qu’il ne faut plus manger de viande (« mauvais pour les artères »), ni de poisson (« pollués par une mer contaminée de métaux lourds »), ni de légumes et de fruits non bio (« bourrés de pesticides »), ni de lait et autres produits laitiers (« ça donne de l’arthrose ») … bref ne mangeons plus rien comme cela on se portera beaucoup mieux !

Alors je voudrais vous rassurer. Tout va bien. Ne vous laissez pas envahir par les pessimistes et gardez bien précieusement au fond de vous cette étincelle de bonheur qui jaillit en vous quand vous mangez. Car l’essentiel est là : se faire plaisir, avec lucidité et bon sens.


Revenons aux fondamentaux

Notre corps est une gigantesque machine composée de 10 000 milliards de cellules qui œuvrent chaque seconde sous la direction de 23 000 gènes. Nous ne pouvons rien faire d’autre que de leur fournir des éléments de qualité et ce, régulièrement. D’où la nécessité de nos trois repas quotidiens et si possible variés pour être à peu près sûrs de fournir instinctivement le quota de protéines, lipides, glucides, minéraux et 13 vitamines dont nous avons besoin.
Dans ces conditions, notre corps nous le rend bien, en tonus, vitalité et bonne santé.

Mais ce n’est pas tout, il faut aussi y mettre du plaisir et pour cela nous avons deux organes sublimes qui nous permettent de savourer, goûter et mémoriser : la bouche et le cerveau.

En bouche, nos papilles gustatives nous permettent de percevoir les saveurs du salé, du sucré, de l’acide, de l’amer, de l’umami (le glutamate), mais aussi du gras ! Ces informations sont transmises au cerveau qui les transforme en une alchimie de sensations plaisantes ou déplaisantes.
Derrière cette remarquable organisation, se profile donc une dimension fantastique : celle du bonheur de manger !


Manger pour vivre ou vivre pour manger ?

La vérité est sans doute au milieu : il faut du bon sens et du plaisir. Le plaisir n’a d’ailleurs pas que des fonctions hédoniques, c’est aussi un traitement !
Qui n’a pas soigné sa petite « dépression passagère » avec du chocolat ? Qui n’est pas retombé en enfance en savourant sa petite crêpe au sucre comme au bon vieux temps quand on serrait aussi sa pièce dans sa petite main pour porter bonheur ? Qui n’éprouve pas une sensation de bien-être avec du bon pain, du bon fromage et un petit verre de bon vin rouge (à consommer avec modération)?
Alors faites vous plaisir, c’est aussi cela la santé !


Et le poids, le cholestérol, la tension, et le cœur dans tout cela ?

> Vous faites attention à votre ligne : très bien, mais si vous ne mangez que des grillades, des légumes et des yaourts à 0 % de matières grasses vous ne tiendrez pas longtemps. Plutôt que d’en arriver à des crises de boulimie, agrémentez régulièrement votre quotidien avec des petits plaisirs qui ne compromettront pas pour autant votre désir de minceur. Manger 3 carrés de chocolat dans la journée n’apporte que 70 kcal, ce n’est pas grand chose quand on mange environ 1 800 kcal par jour.

> Vous avez trop de cholestérol, et on vous interdit le beurre, le fromage,  la charcuterie, les plats en sauce ? Certes il faut faire attention, mais vous allez vite déprimer. Alors rassurez-vous, sachez que vous pouvez toujours manger du jambon, du bacon, des œufs, une part de fromage par jour et même un peu de beurre à condition, il est vrai, de tartiner léger.

Autrement dit, ne vous interdisez rien en matière d’alimentation mais répartissez judicieusement ce que vous mangez.


Conseils pratiques et forts utiles, pour gérer judicieusement vos envies alimentaires.

Voici un petit panel d’envies fréquentes dans lesquelles vous vous reconnaîtrez sans doute. Vous verrez qu’il est finalement très facile de manger heureux et d’un peu de tout, tout en étant en très bonne santé.

-    Une alimentation parfaitement équilibrée :

  • Le matin au petit déjeuner : du pain beurré (ou des céréales), café ou thé, un yaourt ou du lait, un fruit ou un jus de fruit
  • Au déjeuner : une entrée de crudités, un plat avec de la viande (du poisson ou des œufs) avec un mélange de légumes et de féculents, un peu de fromage ou un yaourt (ou fromage blanc) et un fruit
  • Dans l’après midi : un fruit
  • Le soir au dîner : un plat avec viande (poisson ou œufs) et des légumes (et un peu de féculents), du pain, un laitage et un fruit.
  • Boisson principale : de l’eau.

En somme voici vos repères, mais reconnaissons qu’il n’est pas toujours facile de les suivre à la lettre et c’est tout à fait normal.

-    Comment y placer toutes vos petites envies :

  • Envie de croissant au petit déjeuner ? Pas de problèmes, prenez-en un voire même deux si le cœur vous en dit, mais pour ne pas manger trop gras dans la journée, vous éviterez le plat en sauce du déjeuner.
  • Envie de frites au déjeuner ? C’est tout à fait légitime et vous pouvez même en manger 2 ou 3 fois par semaine. Pour éviter l’excès de gras dans la journée, remplacez le fromage par un yaourt au dessert et vous mangerez plus léger au dîner. Par exemple : une omelette avec de la salade verte, un peu de pain, un fruit de saison.
  • Envie de biscuits dans l’après midi ? Allez-y, mais sachez tout de même vous arrêter à trois et savourez les sans culpabilité. Le soir au dîner, vous éviterez de prendre une glace au dessert, mais plutôt un bon fruit de saison.
  • Envie de chocolat le soir après le dîner ? C’est si bon et de plus le chocolat (surtout quand il est noir) a de grandes qualités nutritionnelles. Ce n’est pas une raison toutefois pour en manger une plaquette (sinon, vous gagnez 500 kcal). Sachez que 3 carrés sont tout à fait inoffensifs (environ 70 calories).
  • Envie d’un bon repas au restaurant ? Heureusement ! Régalez vous et prenez tout ce qui vous fait plaisir. Et pour ne pas dépasser votre besoin calorique de la journée, vous compenserez ensuite  par un repas léger en gras et en sucre. Pourquoi pas une bonne soupe avec une tranche de jambon, du fromage blanc et une salade de fruits exotiques ?



En conclusion, mangez un peu de tout et prenez plaisir à vous faire plaisir. Et n’oubliez pas non plus de bouger. Là aussi, il n’est pas nécessaire d’être dans le tout ou rien. Une bonne marche bien oxygénante, des escaliers montés avec entrain, une balade à vélo en famille ou avec des amis, cela fait un bien fou au corps et au mental. Ne dit on pas « un corps sain dans un esprit sain » ?







Dossier écrit par le Dr Laurence Plumey

Médecin nutritionniste et consultant pour Mutuelle Bleue
dans le cadre du programme « Passeport pour la santé ».


dossiers et actus prévention

6 idées reçues sur la mémoire et la concentration

Comment booster votre mémoire et votre concentration ? Pour démêler le vrai du faux et appliquer...


Prévenir les cancers au féminin

  Cancer du sein : ne passez pas à côté du dépistage ! Le cancer du sein, n’ayez pas peur d’en...


Infarctus chez la femme : 4 conseils pour protéger votre cœur

Une étude menée en 2015 par l’association Ajila a démontré que les femmes étaient mal informées...


Médecine, faut-il tout prédire ?

Le génome et sa nature Au cœur de chacune de nos cellules, nous avons un noyau dans lequel se...


Faire la sieste en été : 5 raisons de s’y mettre !

Que ce soit dans votre jardin, installé dans un hamac, au bord de la plage ou dans votre lit,...