ACTUALITÉ

Prenez soin de votre peau

La peau est un capital à préserver au quotidien. Éviter les imperfections, la prémunir du vieillissement et garder éclat du teint, vitalité et élasticité est le reflet d’une hygiène de vie équilibrée et d’une triple action : nettoyer, hydrater et protéger. Quels bons réflexes acquérir et quelles erreurs éviter ? Suivez le guide !

Cap sur 5 bons gestes nettoyage au quotidien

Vous rêvez d’une peau rayonnante et sans imperfections ? Et si vous commenciez par la base : un bon nettoyage matin et soir ?        

Choisir des produits adaptés à votre type de peau : huile, eau micellaire, gel, crème ou lait ? Il n’est pas toujours facile de choisir le produit qui convient, selon que votre peau est grasse, mixte, normale ou sèche. Un bon nettoyant doit avant tout respecter son PH et ne pas détruire le film protecteur qui recouvre l’épiderme. Privilégiez l’eau micellaire si votre peau est grasse, mixte ou à tendance acnéique. Les peaux sèches utiliseront de préférence une formule à base de lait qui nettoie, purifie et hydrate en profondeur ou une huile à l’émulsion riche et fluide. En cas de peau irritée ou réactive, préférez des formats à base de crème, composées d’eau et de corps gras.     

Toujours commencer par le démaquillage : au coucher (même tardif), pas d’impasse sur l’étape démaquillage ! Mise à rude épreuve chaque jour, la peau doit faire face aux toxines, à la pollution ou au fond de teint qui risquent d’obstruer ses pores. Le sébum qui s’accumule alors est à l’origine de boutons ou points noirs, mais aussi de rides et ridules. Car une peau non démaquillée régulièrement, vieillit prématurément. D’où l’importance de ce rituel beauté quotidien.     

Respecter les zones fragiles : avec plus de 10 000 battements de cils par jour, la peau autour des yeux est ultrafine. Elle doit bénéficier d’un démaquillage en douceur à l’aide d’un produit formulé spécifiquement pour les yeux et testé sous contrôle ophtalmologique et dermatologique. Appliquez-le sans frotter, ni tirer la peau. Le coin des lèvres est, lui aussi, délicat. Pour le démaquillage de la bouche, imprégnez un coton de lait ou d’eau micellaire à passer de part et d’autre des lèvres.         

Nettoyer sans décaper : que vous ayez opté pour un gel moussant, un lait ou une crème démaquillante, appliquez et travaillez le produit avec vos doigts sans frotter vigoureusement. Lavez à l’eau tiède, puis rincez à l’eau froide. Séchez sans frotter, mais en tamponnant avec une serviette. Une fois par semaine au maximum, vous pouvez compléter votre rituel par un gommage exfoliant pour vous débarrasser des peaux mortes.  

Ne pas zapper l’étape hydratation : une fois parfaitement nettoyée, votre peau, constituée à 70 % d’eau, mérite d’être bien hydratée pour se renouveler. N’oubliez pas d’appliquer sur le visage un soin quotidien hydratant, qui équilibre son niveau d’eau. Vous pouvez également utiliser un masque hydratant à laisser poser avant d’en retirer l’excédent avec un coton ou à l’aide d’une brumisation d’eau thermale.

Halte aux taches brunes

Sans danger pour la santé, mais peu esthétiques, les taches de soleil ou de vieillesse peuvent faire leur apparition dès 30 ans. Mode d’emploi pour les prévenir et les éradiquer.

Les différents types de taches et leurs causes 

Elles peuvent survenir sur les mains, le décolleté ou le visage. Il faut distinguer les taches brunes, dites de vieillesse ou solaires, de celles d’origine hormonale. Les premières sont favorisées par l’exposition solaire et accentuées par l’âge. Les secondes, également appelées masque de grossesse, peuvent apparaître si vous êtes enceinte ou en pleine ménopause, ou si vous prenez un contraceptif oral. Dans les deux cas, un dérèglement de la cellule pigmentaire de la peau est en cause.  

Les solutions : crèmes, peeling ou laser

Mieux vaut préalablement consulter votre dermatologue pour un diagnostic et un traitement individualisés. Des produits dermocosmétiques antitaches, vendus en pharmacie, agissent pour les prévenir et réduire leur apparition, sur une zone restreinte et délimitée. Si les taches sont disparates et plus nombreuses, des séances de laser pigmentaire, de cryothérapie (brûlure thermique avec de l’azote liquide) ou de peeling dépigmentant peuvent être effectuées chez un dermatologue pour détruire et remplacer les cellules des taches brunes.

5 conseils pour bien laver la peau de bébé

Rituel quotidien, la toilette de bébé est un moment de partage privilégié. Mais sa peau, fragile et délicate, doit être lavée avec précaution. Conseils pratiques pour ses premiers soins.

Soin du visage, mode d’emploi : suivez cette règle fondamentale, valable pour toutes les parties du corps, qui est de commencer par le propre pour terminer par le sale. Pour nettoyer son visage, utilisez vos mains (réchauffées) ou des compresses stériles imbibées d’eau tiède ou de savon surgras. Nettoyez, si possible du haut vers le bas, le front, les joues, le menton et la bouche, en évitant les oreilles (dont seule la surface et le pavillon interne doivent être lavées), le nez et yeux (qui nécessitent une toilette à part avec du sérum physiologique). N’oubliez pas les plis du cou et la zone derrière les oreilles. Séchez ensuite en tamponnant à l’aide d’une serviette propre.

Une toilette du siège soigneuse et naturelle : un bébé a généralement besoin d’être changé 8 à 10 fois par jour. À cette fréquence, mieux vaut éviter les lingettes et produits trop irritants pour sa peau, déjà fragilisée par l’humidité et le frottement des couches. Nettoyez ses fesses à l’eau et au savon, avec un gant propre ou du coton. Vous pouvez également utiliser du liniment oléo-calcaire (mélange d’huile d’olive et d’eau de chaux). Allez de la vulve vers les fesses pour une petite fille, et de la verge et des bourses au milieu des fesses pour un garçon. Séchez en tamponnant, sans oublier les plis cutanés.

Le nettoyage du corps et des cheveux : l’idéal est de laver bébé juste avant ou pendant son bain dans une eau à 37-38°C, de préférence avec vos mains. Attention à n’utiliser que des produits non agressifs, sans savon et formulés spécifiquement pour la peau des plus petits. Un gel corps et cheveux suffit, en association ou non avec un shampoing mousse si bébé a des croûtes de lait. Les premiers jours de vie, veillez à nettoyer chaque jour son nombril à l’aide d’un coton-tige imbibé d’eau tiède. 

L’élimination des petites imperfections : ils sont fréquents chez le nouveau-né. Bébé a des grains de milium ou petits boutons blancs sur le nez, ou de l’acné du nourrisson ? Nettoyez son visage avec une base lavante douce en rinçant bien, mais sans utiliser de crème hydratante, qui risque de boucher ses pores. Si sa peau est sèche, espacez les bains tous les deux jours. En cas d’érythème fessier ou si la peau est rouge et irritée, lavez et séchez soigneusement ses fesses. Vous pouvez aussi utiliser un onguent naturel et non parfumé comme de la vaseline ou une crème d’oxyde de zinc pour hydrater et protéger.

5 ennemis de la perau à traquer

Bien connus, les nombreux ennemis de la peau sont responsables de son vieillissement précoce. Zoom sur les principaux d’entre eux, à connaître pour mieux les combattre. 

Le soleil : Il a beau favoriser la synthèse de vitamine D, nécessaire à notre organisme, il n’en reste pas moins l’ennemi n°1 de la peau. Ses rayons ultraviolets, dont les UVA, sont responsables à 90 % du vieillissement cutané et attaquent le derme (couche profonde de la peau) au niveau du collagène et de l’élastine, deux fibres chargées de lui assurer extensibilité et résistance. Pour s’en protéger, les règles sont simples et bien connues : crème solaire à très haute protection, chapeau, lunettes et expositions limitées, surtout entre midi et 16 h.   

Le tabac : fumer est aussi néfaste pour la peau que de s’exposer excessivement au soleil. Les rides, ridules et pattes d’oie sont plus profondes et plus précoces chez les fumeurs. Les substances toxiques contenues dans la cigarette s’infiltrent dans le sang et freinent la synthèse du collagène et de l’élastine. La peau perd de son élasticité et devient moins ferme. La nicotine est également à l’origine de la diminution de la taille des vaisseaux sanguins et responsable d’un teint grisâtre. Elle contribue également à faire diminuer le taux d’œstrogènes, associé à la jeunesse de la peau.    

L’alcool : ses effets sont dévastateurs pour la peau, qu’il déshydrate et marque visiblement : traits tirés, teint terne, cernes marqués, boutons… En cause, les sucres de l’alcool qui s’attachent aux protéines, oxydent les tissus cutanés et accentuent le vieillissement cellulaire en produisant des radicaux libres néfastes. Mieux vaut vous passer d’alcool. En cas d’excès, pensez à boire beaucoup d’eau les jours qui suivent et veillez à bien hydrater votre peau pour limiter les dégâts…     

Le stress : ennemi invisible, le stress chronique brouille le teint et tire les traits. En situation de stress, le sang reflue en effet vers les organes vitaux pour leur apporter oxygène, énergie et nutriments. La peau, grande oubliée, se retrouve moins bien irriguée, hydratée et nourrie par les cellules sanguines. Pour y parer, rien ne vaut un peu de sport, une bonne marche en plein air ou quelques cours de yoga. Vous pouvez également prendre l’habitude de vous faire un automassage du visage.   

La pollution : ses agressions sont permanentes et difficilement évitables. Principales responsables du vieillissement cutané, les microparticules polluantes sont les plus nocives. On leur doit notre teint grisonnant des pires jours d’hiver. Elles provoquent également une micro-inflammation cutanée profonde qui altère le film protecteur de notre peau et bouche les pores, provoquant de nombreuses impuretés. Pour dépolluer l’épiderme, les bons réflexes à prendre sont un démaquillage régulier, et l’application de soins hydratants et hautement protecteurs contre les UV. 

Prévenir et traiter l'acné

Bénigne mais pas anodine, l’acné gâche la vie de nombreux adolescents et parfois même, d’adultes. Voici les bons réflexes à acquérir pour garder une peau saine et sans imperfections.

De nombreux déclencheurs

Maladie de peau la plus fréquente, l’acné provoque boutons, points noirs ou blancs et microkystes en affectant le follicule pileux, à la racine des poils, qui sécrète du sébum en excès. Elle peut être déclenchée sous l’effet de facteurs génétiques et hormonaux, l’acné étant plus fréquente à la puberté et durant les menstruations. Le stress, le soleil, le tabagisme et une alimentation grasse et trop sucrée auraient également un rôle aggravant.  

Routine de peau anti-acné et traitements

Veillez à effectuer un bon nettoyage du visage matin et soir, en privilégiant des produits non comédogènes et à base d’eau. Adoptez une alimentation équilibrée (fruits, légumes, huiles végétales, mais peu de produits laitiers et sucrés) et évitez l’exposition solaire sans protection adaptée. Des traitements sont disponibles selon le degré de gravité de l’acné. La plupart contiennent rétinoïdes locaux, peroxyde de benzoyle et antibiotiques locaux, les trois principes actifs les plus efficaces contre l’acné.


TOUTES LES ACTU DU MOIS

Le 17/06/2019

Sport : l’aérobie améliorerait les capacités cognitives des adultes

Une récente étude menée par des chercheurs américains a prouvé que l’aérobie doperait les...


Le 13/06/2019

Pour la santé de votre cœur, adoptez un régime végétalien

De nombreux sportifs de haut niveau ont adopté un régime végétalien, de la championne de tennis...


Le 13/06/2019

Médecine douce : conseils d’une naturopathe pour reprendre le sport

Parce qu’il est parfois difficile de trouver la motivation, Marina Roussel, Naturopathe...


Le 03/06/2019

Troubles veineux : 3 réflexes à adopter pour limiter les symptômes

Une enquête de 2017, demandée par la Société Française de phlébologie, a démontré que 26 % des...