ACTUALITÉ

Comment perdre la mémoire beaucoup plus vite, en buvant 3 verres de vin par jour !

Abus d'alcool dangereux

On savait déjà que boire de l’alcool n’était pas très bon pour la santé car l’alcool est non seulement cancérigène mais également toxique pour beaucoup d’organes dont le foie. Une étude très récente menée par l’équipe d’épidémiologistes de l’University College of London et publiée dans la revue Scientifique « Neurology » vient de montrer qu’au-delà de 36 g d’alcool pur par jour (3 verres de vin), un buveur régulier âgé de 55 ans a la mémoire qu’il aurait près de 6 ans après, soit à 61 ans ! Autrement dit, l’alcool a diminué ses capacités de mémorisation. Ces résultats sont le fruit d’enquêtes sur la consommation d’alcool et de réalisation de tests cognitifs sur une population de plus de 10 000 britanniques volontaires suivis depuis 1985 jusqu’à maintenant, depuis l’âge de 40 ans jusqu’à 60 ans. 


   

Pour cette étude, un premier test évaluait la mémoire verbale à court terme: il fallait en deux minutes se souvenir du maximum de mots parmi une liste de 20 mots énoncés juste avant. Trois tests auscultaient les fonctions exécutives, c'est-à-dire les capacités d'attention et de raisonnement. Il fallait répondre à 65 questions verbales et mathématiques ; puis la «fluence» verbale (le nombre de mots émis par minute) était étudiée, en demandant aux participants d'écrire le plus possible de mots commençant par S (fluence phonémique), puis de noms d'animaux (fluence sémantique). Tous ces tests ont été répétés en moyenne tous les 5 ans pendant 20 ans.

Le verdict est sans appel : une consommation excessive et régulière en milieu de vie accélère le déclin cognitif. De 2,4 ans pour les capacités cognitives globales, et jusqu'à 5,7 ans concernant la mémoire!
Ainsi un buveur régulier aura, à 55 ans, la mémoire d'un homme de 61 ans.

Il faut signaler que ce sont des habitudes liées aux repas et non pas des gens qui s'alcoolisent pour faire la fête. Il s’agit de buveurs qui prennent un verre de vin au déjeuner, un apéritif de retour chez eux le soir et encore un verre de vin au repas du soir.

Par ailleurs, une plus grande consommation de spiritueux (tous alcools distillés, contrairement aux alcools fermentés comme les vins, bières ou cidres) semble associée à un déclin plus rapide. Ces résultats ne concernent que les hommes. En effet, les femmes grandes buveuses d’alcool n'étaient pas assez nombreuses et donc les données n’étaient donc pas significatives. Un effet semble néanmoins suggéré chez les femmes qui boivent plus de deux verres par jour.

L'étude en revanche ne montrait aucune différence dans le vieillissement cognitif entre non-buveurs, anciens gros buveurs ou buveurs léger à modéré (moins de 2 verres par jour).

La conclusion est donc claire : vous pouvez continuer à boire… mais avec grande modération !

Références : Sabia S and co. Alcohol consumption and cognitive decline in ealy old age. Neurology, 2014 Janv 28 ; 82 (4) : 332-9


TOUTES LES ACTU DU MOIS

Le 31/07/2018

Découvrez où aura lieu notre prochaine initiation Marche Nordique

Participez gratuitement à la prochaine initiation Marche Nordique organisée par Mutuelle Bleue...


Du 03/07/2018 au 30/08/2018

Carton plein pour les initiations "Marche Nordique" !

Nos deux initiations « Marche Nordique » organisées à Meaux et à Vincennes ont rencontré un...


Le 11/06/2018

Trop d'écrans pour nos enfants ?

Aujourd’hui, les écrans font partie intégrante de notre quotidien : tablette, smartphone,...


Le 12/04/2018

Les marches nordiques reviennent à grand pas chez Mutuelle Bleue !

Mutuelle Bleue Prévention renouvelle ses rendez-vous « Marche Nordique » pour la saison 2018 !...