Assurance auto et covoiturage : Comment ça marche ?

Aujourd’hui, le covoiturage est un mode de transport qui tend à se développer que ce soit pour des raisons économiques, environnementales, ou les deux.

Que vous soyez au volant ou non, en cas d’accident, qui est responsable des dommages matériels et ceux causés aux passagers de la voiture ?

Réponse

Mais d’abord qu’entend-on par covoiturage ?

Selon l’article L.1231-15 du Code des transports, le covoiturage se définit comme « l’utilisation en commun d’un véhicule terrestre à moteur par un conducteur non professionnel et un ou plusieurs passagers majeurs pour un trajet commun ».

En pratique, il existe deux types principaux de covoiturage :

  • l’utilisation à tour de rôle de la voiture des covoiturés, c’est la  pratique la plus répandue pour les trajets domicile / travail.
  • l’utilisation d’un seul véhicule, les frais étant partagés entre les participants.

 

En cas d’accident, comment êtes-vous couvert(e) ?

En cas de partage d’un même véhicule, pensez à déclarer un conducteur occasionnel sur votre contrat, car en cas d’accident c’est votre Assurance Auto qui sera sollicitée et vous qui serez pénalisé(e) par un malus. De plus, certaines garanties pourraient ne pas être prises en charge et de ce fait vous devriez régler les frais inhérents à l’accident.

Il est bon de savoir que les garanties relatives aux dommages occasionnés au véhicule de votre contrat d’Assurance Auto couvriront les dégâts matériels de l’accident lorsque toutes les responsabilités auront été établies. Cependant, les conséquences des dégâts matériels ne seront pas prises en charge si ces clauses ne figurent pas dans votre contrat et que vous êtes déclaré(e) responsable à part entière de l’accident.

Et si vous passez le volant ?

Sur les longs trajets, la fatigue se faisant sentir, vous pouvez souhaiter laisser le volant à l’un des occupants de votre voiture. Mais en cas d’accident causé par ce dernier, en tant que propriétaire du véhicule, c’est votre Assurance Auto qui couvrira les frais dus à cet accident.

Lorsque vous cédez le volant à un jeune conducteur (moins de trois ans de permis) ou à un conducteur assuré depuis moins de trois ans, sachez que les dégâts causés par ces derniers avec votre véhicule peuvent entraîner une franchise plus élevée.

De plus, si le conducteur est blessé dans l’accident, il sera indemnisé à la seule condition que votre contrat d’Assurance Auto comporte une garantie (souvent facultative) qui couvre les dommages corporels subis par tout conducteur autorisé.

Et qu’en est-il des covoiturés ?

Les dommages corporels dont les passagers  pourront être victimes seront pris en charge par l’Assurance Auto du propriétaire au titre de la responsabilité civile, sauf s’ils sont déclarés responsables de l’accident.  

L'avis d'un expert

Avant de vous lancer dans la grande aventure du covoiturage assurez-vous de le déclarer à votre assureur, qui pourra vous renseigner sur les mesures à prendre.

Ce contenu vous intéresse ?

Les + du l'assurance Auto proposée Mutuelle Bleue :

  • La garantie dommages corporels du conducteur est incluse dans votre assurance auto et vous indemnise jusqu’à 1 million d’euros (en option).
  • Vous avez la possibilité de prêter votre véhicule occasionnellement à un autre conducteur. Cependant, pensez à contacter votre assureur afin de vérifier la conséquence sur votre contrat en cas de sinistre.

 

Découvrez tous les avantages de l'Assurance Auto >

Sur la même thématique

  • Aucun article disponible pour le moment.

Rechercher par :

Affiner par profil

Profil

Affiner par thématique

Thématique

Validation