ACTUALITÉ

Infarctus chez la femme : 4 conseils pour protéger votre cœur

bandeau

Une étude menée en 2015 par l’association Ajila a démontré que les femmes étaient mal informées sur l’infarctus, notamment sur les risques liés à leur mode de vie et sur les symptômes. Afin de prendre soin de votre cœur, suivez ces quatre conseils au quotidien.

 

En 2015, l’association Ajila a révélé que 50 % des femmes interrogées lors de leur grande enquête sur le risque cardiovasculaire chez la femme, ne faisaient pas de sport. De plus, 30 % d’entre elles mangeaient mal et 25 % fumaient. Ces 5 240 femmes sondées étaient âgées de 25 à 45 ans.

En outre, les infarctus chez les femmes de moins de 50 ans ont triplé ces 15 dernières années, en France. Il est donc primordial de s’intéresser à la santé de votre cœur.

 

1. Arrêtez de fumer

L’un des principaux ennemis du cœur est le tabac. Lors de l’étude réalisée par Ajila, 25 % des femmes interrogées fumaient. Pourtant, il a été prouvé qu’en étant associé à la pilule contraceptive, mixant œstrogènes et progestatif, il engendrait un sur-risque de décès dû aux maladies vasculaires chez les femmes entre 20 et 45 ans.

 

2. Adoptez une alimentation saine, équilibrée et variée

Manger sainement, varié et équilibré est l’un des principes de base pour être en bonne santé et éviter l’infarctus féminin.Pourtant, 31,7 % des femmes qui ont répondu à l’enquête Ajila considéraient leur alimentation comme non équilibrée et 30 % déclaraient se nourrir uniquement lors des repas.

Pour modifier votre régime alimentaire, suivez ces quelques conseils nutritionnels :

• Evitez les aliments riches en acides gras saturés (charcuteries, crème, beurre, fromages secs, gras et salés) ;

• Utilisez plusieurs huiles en cuisine (olive ou tournesol pour cuire, noix, noisettes, lin ou colza, riches en oméga 3, pour assaisonner) ;

• Consommez des légumes secs ou légumineuses deux fois par semaine (pois chiche, lentilles, etc.) ;

• Intégrez des féculents à vos repas, bons pour la satiété et pour réduire le risque de grignotages ;

• Limitez votre consommation d’alcool, de sodas, de sirops, de confiseries, de biscuits, de viennoiseries et de produits laitiers sucrés à titre exceptionnel ;

• Ne sautez pas de repas ;

• Prenez au moins 25 minutes pour manger ;

• Ne resalez pas votre plat ;

• Mangez des fruits et légumes frais tous les jours.

 

3. Faites du sport régulièrement

Plus de la moitié des femmes interrogées lors de l’étude ne pratiquaient aucun sport ou activité physique. Pourtant, une demi-heure d’exercice physique quotidien est recommandée par les professionnels de santé. Afin de diminuer le risque de décès prématuré à hauteur de 30 %, il est conseillé de faire 3 heures par semaine d’activité modérée ou 3 fois 20 minutes par semaine une activité intense.

 

4. Apprenez à gérer vos émotions et votre stress

Afin de diminuer votre rythme cardiaque et ainsi de mieux maîtriser vos émotions, vous devez vous accorder des pauses régulières dans la journée pour :

• Respirer ;

• Vous étirer ;

• Faire des exercices de méditation.

 

En outre, la Fédération Française de Cardiologie indique que les angines de poitrine et les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont la première cause de mortalité chez les femmes françaises et ce, bien avant les cancers (respectivement 42 % des décès, contre 27 %). Par ailleurs, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) révèle que chaque année ce sont neuf millions de femmes qui meurent de maladies cardiovasculaires dans le monde.


TOUTES LES ACTUALITES

Le 01/10/2019

Fil Bleu LE MAG - Octobre 2019

Découvrez votre magazine adhérent n°67. Au sommaire : Actualité : La Course des Lumières...


Le 30/09/2019

6 idées reçues sur la mémoire et la concentration

Comment booster votre mémoire et votre concentration ? Pour démêler le vrai du faux et appliquer...


Le 18/09/2019

Lire pour être heureux

73 %, 73% c’est de taux de Français qui pensent que la lecture aide à l’épanouissement personnel...


Le 17/09/2019

Le test TROD

2020, 1er janvier 2020 c’est la date de disponibilité et de la prise en charge par la sécurité...